Mot de la directrice

Colette

C’est avec beaucoup de fébrilité et d’émotion que je fais le bilan de la dernière année. Je constate, une fois de plus, que nous sommes nombreux à nous donner pour cette belle et grande mission. Douze nouveaux bénévoles se sont d’ailleurs joints à nous et font désormais partie de notre grande famille. Pour faire suite au thème proposé au dernier lancement de l’année, nous réussissons à être une étoile pour plusieurs personnes qui nous entourent. Une étoile qui brille, qui réchauffe, qui éclaire et qui guide…

Pour moi, l’accueil et l’unité de l’équipe sont la fondation même de notre mission. Le respect et la dignité des bénéficiaires, l’entraide et la solidarité, l’humour et l’amour, sont toutes des valeurs primordiales dans l’accomplissement de notre mandat.

Fin à la faim… est beaucoup plus qu’un dépannage alimentaire. Ensemble, nous permettons à des personnes moins bien nanties d’améliorer leur qualité de vie et de les aider à voir la lumière au bout du tunnel. On sait que la vie n’est pas toujours douce pour tous, il nous appartient de leur faire voir qu’ils peuvent, à leur tour, avoir un peu de répit.

Notre organisme permet aussi à des jeunes et des moins jeunes de devenir de meilleures personnes par leur don de soi et leur disponibilité. La réalité difficile de certaines situations des personnes rencontrées demande constamment de se laisser émouvoir et nécessite une oreille attentive. Ensemble, il est possible d’être des semeurs d’espérance.

En terminant, j’aimerais de tout coeur remercier tous ceux et celles qui s’impliquent, qui brillent par leur implication à la mission de Fin à la faim… Je salue l’engagement, l’ouverture et l’efficacité des administrateurs et des bénévoles qui se donnent avec autant de générosité.

Merci de croire en notre mission qui est de mettre fin à la faim… Sans nos petites étoiles, le ciel de Fin à la faim… ne serait pas aussi lumineux.

Avec toute mon affection.

Colette Doré Thibault
Directrice générale


Colette Doré-Thibault est la co-fondatrice de l’organisme avec son mari, Jacques Thibault. Depuis 1994, ils ont entièrement mis sur pieds le projet et ils en ont fait ce qu’il est devenu aujourd’hui.