Mot de la directrice

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. En 2020, le portrait de la situation de Fin à la faim… a changé de façon spectaculaire. La Covid-19 a tout bousculé sur son passage et nous a forcé à trouver différents moyens pour poursuivre nos activités dans le respect des restrictions auxquelles nous avons été confrontées et le sommes toujours. Nous avons été reconnus comme services essentiels et lorsque je fais le bilan de cette dernière année, je suis très fière des décisions prises, des changements apportés, des services rendus.

J’ai pu voir des bénévoles se dépasser, des employées y mettre le meilleur d’elles-mêmes et des administrateurs multiplier les rencontres afin de toujours être prêts à répondre aux
nombreuses demandes. Dans la 1ère vague, nous étions à même de constater qu’il y avait une augmentation des dépannages alimentaires de 61% par rapport à avant le 11 mars 2020, jour du déclenchement de la pandémie mondiale.

C’est sans surprise si je vous dis que pour y arriver, nous avons dû y mettre tous nos efforts, souvent nos soirées et nos fins de semaine, mais il y avait tant à faire…

La Providence a joué un grand rôle concernant les ressources financières. Nos dépenses
ont été beaucoup plus élevées qu’habituellement, mais les entrées d’argent ont été très
significatives.

Comment dire merci à chacun de vous qui donnez encore et encore ? Comment encourager à continuer notre beau travail amorcé ? Comment continuer à être convaincus que lorsqu’on donne, on reçoit tout autant ? Améliorer la qualité de vie de nos pairs est une priorité et c’est tous ensemble que nous y arrivons. La grande famille de Fin à la faim… se fait un devoir d’agir avec beaucoup d’humanité et d’accueil pour aider les gens à s’en sortir et à conserver leur
dignité. Soyez assurés que je suis très fière de notre équipe et que je ne manque pas une occasion de le témoigner !

Affectueusement,   Colette Doré Thibault, Directrice générale


Colette Doré-Thibault est la co-fondatrice de l’organisme avec son mari, Jacques Thibault. Depuis 1994, ils ont entièrement mis sur pieds le projet et ils en ont fait ce qu’il est devenu aujourd’hui.